Tapeo

Hier soir, c’était fête au village! Nous sommes allés célébrer Noël -avec des petites compagnies partenaires et amies- (beau bonjour à Julie et Alex en passant!) de très très bonne manière, à ce resto.
Un tout petit endroit, très sympathique, très chaleureux. Un peu petit, finalement, beaucoup de proximité, mais c’est pas grave, incitation à la fête! J’y ai même revu tout à fait par hasard un ancien collègue de travail, Yvon (aaaah! ces surprises si agréables que la vie nous réserve parfois!).
Le personnel est jeune, un peu maladroit ou naïf parfois?, mais ils sont enthousiastes et connaissent bien leur menu. C’est un resto de tapas, ces petits plats d’origine espagnole, tous plus attirants les uns que les autres et qu’il est spécialement agréable de déguster et partager entre amis (et/ou famille).
On commande l’équivalent de 2-3 plats par personne (ratio), qui nous sont servis à un rythme agréable qui nous permet de savourer sans trop attendre entre chacun.
Nous nous sommes laissés tenter par (la carte au complet, ou presque!, finalement!!!), soit: les champignons sauvages poêlés (bon), les calmars frits avec sauce aïoli (TRÈS TRÈS BON – j’ai dû me retenir de voler ceux de la table voisine par la suite!), les pétoncles aux lardons avec épinards et purée (ça aussi, savoureux! CERTAINS en ont même repris!), le poulet de grain en sauce crémeuse et légèrement parfumée à la moutarde (très bon), les tomates confites avec chèvre frais (très bon), le thon en croûte (TRÈS TRÈS BON), les crevettes sautées (bon – mais pas décortiquées, ce qui est un peu plus difficile à apprécier), les pommes de terres farcies au chorizo (Alex… je ne prendrai pas un SECOND pari avec toi!, mais mon dictionnaire m’informe de façon surprenante que le «ch» se prononce apparemment «tch» et le «z», comme un «s»…!!!) avec sauce tomate et les chorizos sautés avec rapinis. Ouf! Il est aussi incroyable d’en dresser la liste aujourd’hui, qu’il fut formidable de les savourer hier… (si j’en oublie je m’en excuse!).
Je me dois également de mentionner le pain, à qui nous avons goulûment fait honneur! Frais, croustillant à l’extérieur, tendre et moelleux à l’intérieur. Vous vous demandez comment nous avons pu s’empiffrer de la sorte? Ne vous en faites pas, je n’ai pas terminé! Nous avions gardé un tout petit peu de place (hihihi! c’est fin, c’est fin, ça se mange sans faim, comme dirait l’autre!) pour les desserts, des incontournables à mon humble avis: le délicieux trio de crèmes (mousse chocolat, brûlée au café et brûlée à la vanille) et les beignets (de longues frites de pâtes, en fait) un peu trop sucrées mais bonnes, que l’on trempe tout simplement dans une bonne sauce au chocolat. Et s’il en reste, on peut même la boire, cette sauce, par la suite. Ce qui ne se fait probablement pas «normalement» dans la vie et surtout dans un resto, mais je ne regrette rien, pas même la gêne que j’ai certainement provoquée chez mes comparses. Moi, je suis gourmande et je m’assume, bon!
Le tout, arrosé d’un bon rouge espagnol, ça va de soi, un Torres / Gran Coronas. Très bon choix qui accompagnait à merveille tous ces petits plats, nous aidant même dans notre dégustatiion il m’a vaguement semblé! Honnêtement, ça peut sembler beaucoup, mais comme il s’agit de petites portions à la fois, on en ressort totalement contentés mais pas lourds du tout.
Un très bon resto, donc, à la formule conviviale vraiment intéressante. Et pas prétentieux, ce qui ajoute certainement au plaisir de la chose! Les prix sont raisonnables, même avec le vin.
511 rue Villeray, près de St-Denis.

3 commentaires à propos de Tapeo

  1. -f6-
    15 décembre 2004 à 14:05

    Le porte-feuille doit s’en r

  2. Doune
    22 décembre 2004 à 16:56

    J’esp

  3. joel
    9 mars 2005 à 19:44

    Ne vous plaignez pas si on vous juge sur votre performance en chanson, sans rien connaitre. Le service au Tapeo est remarquable de connaissance et d’