Festival nouveau cinema

Tel que je m’y attendais, j’ai (une fois de plus) passé un très bon FNC, cette année. C’est véritablement mon festival de cinéma préféré et, en fait, soyons honnête, le seul à Montréal qui vaille vraiment la peine à mes yeux – et à mon sens.
Du coup, les sorties pro-FNC de Atom Egoyan, François Girard et Wim Wenders m’ont fait chaud au cœur. Comme une petite fierté (ou un honneur?) de les rejoindre dans leurs positions.
Tout me plait du FCN (ou presque!). En commençant par leur site internet et la grille horaire électronique personnelle que l’on peut se monter -très facilement- pour aller ensuite faire la file et effectuer l’achat de nos billets, en passant par le grand choix de films inspirants et souvent inspirés, jusqu’aux salles de projections avec, en bonus cette année, le majestueux Impérial qui s’ajoute au bijou d’ExCentris.
Chaque année, j’ai des coups de cœur, je fais de belles découvertes, j’ai des surprises -parfois bonnes et parfois un peu moins-, j’ai aussi de (petites) déceptions. Mais chaque année aussi, presque tous les films auxquels j’assiste, au-delà de mon appréciation personnelle, ont un intérêt certain. Que ce soit pour le sujet, par le traitement, pour la caméra, l’originalité, le réalisateur, etc. Et ça, ce n’est VRAIMENT pas donné à tous les festivals… je peux en témoigner (vous pouvez donc prendre pour acquis que je viens de le faire, ok?).
Cette année, la nouvelle bande-annonce animée du festival, avec la louve hystérique dévalant rues et champs, était trop « cute », et trop drôle! J’ai bien aimé. Et je reviendrai plus en détail sur les films que j’ai vus dans de prochains billets.
Certains suggèrent ou se demandent s’il pourrait être bonifié, ce festival, afin d’arrêter tout de suite l’hérésie du trio actuel (2005)? Ou élargi? Peut-être! Je ne sais pas… Mais ce que je sais, par contre, c’est que peu importe les changements qui puissent y être apportés, ils devront absolument être encore plus positifs, selon moi, pour qu’ils vaillent même la peine d’être considérés. Car c’est déjà un bien beau programme, année après année, qu’il ne faudrait pas risquer de perdre ou de mettre en péril. Une belle recette, faite par beaucoup d’amoureux et d’artisans du cinéma, qui nous font partager leur passion, leur énergie et leur vision.
Même si Claude Chamberlan est (parfois) un ambassadeur (et porte-parole) un peu farfelu, disons!, je lui lève mon chapeau et je le remercie bien bas. Il fait, avec toute son équipe et depuis un bon dix ans, mon plus grand bonheur, l’automne venu…
FNC, du 13 au 23 octobre 2005.

1 commentaire à propos de Festival nouveau cinema

  1. ben
    3 février 2011 à 20:27

    ce nest pas du cinema mais je vous aime tous
    Lina
    Sabrina
    Myriam
    La mere de Lina
    Le frere de sabrina
    les grands parents de lina
    Myriam, Reda et Jawad
    Bonjour a tout le monde