Archive of ‘De mes yeux entendu’ category

Jesse Cook

Un guitariste espagnol (un vrai, celui-là!) que j’ai découvert grâce à mon frérot (merci!). C’est vraiment une belle découverte pour moi et un très bon guitariste. Sa musique est tellement sensuelle, rythmée, coulante et nous transporte en même temps. Instrumental, sauf quelques exceptions, comme la rencontre magique avec Danny Wilde (The Rembrandts) pour la chanson «Fall at your feet» de l’album «Free Fall». Et l’autre chanson (cachée) qui s’y trouve: «Mario takes a walk». Très bonne aussi. Mon préféré, d’ailleurs, comme album.
Je dis ça mais en même temps je pense aux trois autres que je connais et finalement, je les aime tous. Beaucoup. «Tempest», «Gravity» et «Vertigo». Mais avec une TITE préférence pour Free Fall, bon. JC a vraiment de très bon musiciens avec lui, de très beaux arrangements à saveurs espagnole (bien sûr), flamenco, mais aussi brésilienne et même arménienne. En même temps, comme je m’y connais très peu dans le langage officiel musical, il s’agit de mon interprétation de ce que j’entends et non de la version officielle, probablement! Je préfère le préciser… sait-on jamais!
Et j’ai bien hâte d’entendre le dernier, «Montreal», enregistré «live» l’été dernier lors de son passage (que j’ai manqué -pouet-pouet-pouet!) au Festival international de jazz.
Tempest 1995 (production indépendante), Gravity 1996, Vertigo 1998, Free Fall 2000 sur étiquette Virgin (Musiques du monde).

Quelqu’un m’a dit de Carla Bruni

Ça, ce fut une découverte à tout le moins inattendue. Parce que je connais un peu la comédienne, beaucoup la mannequin et maintenant, elle se mêle de faire un cd. Avec SES compositions (pour la plupart), SA guitare (quelques fois) et SA voix. Je l’attendais, la salope!, elle ne peut quand même pas être bonne dans tout, hé! wooo! on se calme, elle va se planter, ce sera tant pis pour elle… (bon!…j’en mets un peu! je ne le pensais pas VRAIMENT, mais ça vous donne grosso-modo l’humeur dans laquelle j’étais pour accueillir le cd!).
Grande déception: j’ai aimé. Ce qui en soit n’en est donc et bien paradoxalement pas une, finalement! (enfin… j’me comprends!). Ce n’est pas de la grande poésie, ce n’est pas du génie musical, ce n’est pas non plus une performance à vous couper le souffle. Et c’est cela même qui m’a plu: des textes simples, un cd tout en retenue, avec une toute petite mais très belle et sensuelle voix, sur de jolies et très agréables mélodies. Ce qui en fait donc un grand album, pour moi, car elle a su comment exploiter et mettre ensemble tous ses talents, de la meilleure façon possible, apparemment.
Audiogram, 2002.

Indicatif Present

Là encore, j’aime vraiment beaucoup cette émission d’avant-midi de la première chaîne de Radio-Canada. Faute d’être originale, j’y vais une fois de plus d’une affirmation, que dis-je!?!, d’un aveu complètement honnête et objectif: je puis MAINTENANT affirmer bien haut aimer cette émission, car et surtout ce ne fut pas toujours le cas. Petite précision: je n’ai pas toujours aimé ou peut-être SU apprécier son animatrice, Marie-France Bazzo. Que je trouvais par le passé prétentieuse, pédante, imbue de sa personne et possédant à la limite de l’acceptable ce qui devrait être, pour moi, la qualité première d’une animatrice radio: l’écoute -pas tant de soi!- mais bien celle d’autrui et des invités. Et il s’est donc passé du temps pendant lequel je me suis éloignée de cette animatrice et de son émission, pour y revenir à mon plus grand plaisir. Je pense qu’elle (MFB) s’améliore constamment, fait preuve d’une humilité, disons, et d’une ouverture qui m’accrochent. Elle a des invités à faire rêver, des spécialistes qui viennent nous expliquer l’inexplicable, des sujets farfelus et drôles, aussi, régulièrement, ce qui est très rafraîchissant. Beaucoup de culture, miam miam! Et j’ai mes deux chroniques préférées: la revue de presse de la semaine avec Pierre Thibault, le jeudi matin et surtout, surtout: les deux Chris, le vendredi matin. Mon seul bémol: l’heure ingrate de diffusion, qui ne me permet pas de l’écouter autant que j’aimerais. Et la rediffusion en soirée est très tard. Franchement, on pourrait trouver PIRE comme bémol!

C’est bien meilleur le matin

Dans ce cas-ci, je ne pourrais vraisemblablement pas être plus objective! Parce que je ne suis pas une personne du matin, disons. Ça non! Les personnes qui me connaissent un tant soit peu pourront en témoigner avec vigueur. D’où mon affirmation d’objectivité, car bienheureux celui ou celle (ou dans le cas présents: ceux) qui réussissent à me tirer des limbes, de surplus au quotidien, m’arrachant même ou ou deux sourires au passage et arrivant de surcroît à retenir mon attention! (bon, j’exagère un peu quand même: ça ne tient pas du miracle, je ne suis pas SI épouvantable!). René Homier-Roy et son équipe font donc quotidiennement office de réveille-matin pour moi, un réveil qui se veut non-agressant (versus des stations de radio et émissions concurrentes bien connues) (et/ou vs les bruits aussi irritants que désagréables des sonneries de cadran traditionnelles), plein d’humour, convivial, agréable, informatif, zen, avec une bonne part de culturel et des entrevues vraiment intéressantes, etc. Et surtout: sans pauses publicitaires. Le ciel les protège, ces irréductibles, avec leurs émissions qui en sont dépourvues, pour mon plus grand plaisir très égoïste! Ça fait, honnêtement, TOUTE la différence. Surtout le matin! Je suis encore une fois des plus objectives dans ce constat, cette opinion… mais ça, c’est une autre histoire! Chapeau à « C’est bien meilleur le matin »… parce que c’est PRESQUE rendu vrai pour moi aussi!

1 7 8 9